Télécharger livre : L’art subtil de séduire en pdf

Préface :

JE ME SOUVIENS très bien de ma première lecture de L’Art subtil de séduire. C’était en 2011, il n’était disponible qu’en anglais, et j’étais sur une plage des Sables d’Olonne avec ma petite liseuse en noir et blanc. Dès que j’ai commencé les premières pages, je n’ai pas vu l’après-midi passer, tant les réflexions et les moments de « ah… je n’avais jamais vu les choses comme ça… » se sont bousculés dans ma tête. De manière générale, en tant qu’entrepreneur, je passe beaucoup de temps à lire tout un tas de livres sur tout un tas de sujet.

En effet, au tout début de BonneGueule, notre marque de vêtements, je n’étais qu’un simple passionné du vêtement, et j’ai dû me faire une formation complète sur le management, le marketing, etc., grâce à des mentors et à des lectures. C’est donc logiquement qu’on me demande tout le temps quels sont les livres et les auteurs que je recommande. À cette question, Mark Manson, que j’ai découvert il y a une dizaine d’années, occupe une place bien à part.

J’apprécie beaucoup que certains lecteurs de BonneGueule me disent avec honnêteté et courage qu’ils veulent mieux s’habiller pour donner un petit coup de pouce à leur vie amoureuse. (Et ils ont raison : Mark a même écrit un chapitre sur l’importance des vêtements dans ce livre.) Et ces lecteurs me demandent souvent si, avec tous les livres que j’ai pu lire, j’en connais un ou deux dans le domaine de la séduction. Et à chaque fois, je leur réponds qu’il ne faut rien lire d’autres que L’Art subtil de séduire. Eh oui, ce livre est l’un des très rares guides sur la séduction que je recommande, tant son message est profond. Et son application va bien au-delà de la séduction. Enfin un livre de séduction qui parle de santé émotionnelle, de capacité à accepter l’intimité, ou de la puissance de la vulnérabilité. Les parallèles entre la vision de la séduction de Mark et la vision du style masculin chez BonneGueule sont tellement nombreux…

C’est ce qui m’a vraiment frappé dès la première lecture. Par exemple, le livre commence en exposant le concept de dépendance affective. Si on imagine aisément combien la dépendance affective est un terrible tue-l’amour en séduction, on s’imagine moins à quel point ses implications sont insidieuses dans notre rapport au vêtement. Parce qu’un homme qui s’habille uniquement dans le but de plaire aux autres, ça se voit à des kilomètres, et je pense que les lectrices de ce livre confirmeront mon intuition.

L’art subtil de séduire
Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse