Télécharger : Les 5 clés du bonheur en pdf

Introduction

Les cinq clés du bonheur Selon moi, la seule définition satisfaisante du bonheur c’est la plénitude. Helen KellerL’un de mes amis m’a demandé : « Eh bien, Tal, tu ne penses pas qu’il faudrait mettre le bonheur en quarantaine ? » Il ne plaisantait qu’à moitié.Nous étions alors en plein cœur de la pandémie du Covid-19, qui sévit encore dans le monde entier. Cette crise a indiscutablement engendré de nombreux défis à relever.

Vous êtes peut-être tombé malade, vous avez eu peur d’être contaminé, ou vous avez même dû faire face à la douleur inimaginable de la disparition d’un être cher. Vous avez peut-être subi la perte de votre emploi. Les parents ont pu avoir des difficultés à trouver un équilibre entre leurs responsabilités professionnelles et celles qu’ils ont envers leurs enfants.

Les familles et les enseignants ont traversé mille tourments, afin de décider s’il était prudent de retourner à l’école ou pas. Et nous avons tous éprouvé la terrible peine d’être séparés de nos amis et de ceux que nous aimons. Pour beaucoup d’entre vous, à mesure que la tension augmentait, le brouillard de la dépression s’installait.

En l’espace d’une nuit, des activités toutes simples, que nous avions toujours considérées comme acquises et vers lesquelles nous avions l’habitude de nous tourner pour nous détendre, ont disparu – comme dîner au restaurant ou aller voir une pièce de théâtre –, et les événements heureux que nous attendions avec impatience – comme les vacances ou les mariages – ont été brusquement annulés. En dissimulant nos visages sous des masques pour nous protéger, il est devenu encore plus difficile d’échanger un sourire avec un inconnu dans la rue.Face à cette réalité, quel intérêt y avait-il encore à étudier le bonheur ? Dès le début des événements liés au coronavirus, de nombreuses personnes ont eu le même sentiment que mon ami, que nous devrions peut-être mettre le bonheur en quarantaine, et qu’il fallait suspendre son étude pendant un temps. Évidemment, ils étaient convaincus que nous pourrions reprendre les recherches une fois que la situation serait revenue à la normale. Mais en attendant, au vu de tout ce qui était en train de se passer dans le monde, n’était-il pas préférable de faire une pause ?Ma réponse est non, nous ne devrions pas mettre le bonheur en quarantaine. Et nous ne devrions certainement pas le mettre de côté ! Au contraire, dans les moments éprouvants – quels qu’ils soient –, étudier la science du bonheur s’avère plus indispensable et plus pertinent que jamais.

Télécharger : Les 5 clés du bonheur en pdf
Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse